Les origines du Parc naturel périurbain du Jorat



La pierre fondatrice

Depuis 2008, à l’initiative du Musée de zoologie, les communes joratoises et le Service des forêts de la Ville de Lausanne ont proposé au public plusieurs expositions consacrées aux richesses de cet espace forestier. Ces événements ont permis de faire découvrir aux habitants de la région les multiples richesses de ce territoire et les ont sensibilisés à l’importance de garantir à long terme une utilisation équilibrée d’un patrimoine régional.

Dans la continuité de ces diverses présentations est née l’idée de créer une entité régionale sous forme d’association fédérant des propriétaires forestiers publics et privés afin de mettre en valeur ces patrimoines naturel et culturel.

Assemblée constitutive

L’association Jorat, une Terre à vivre au quotidien est officiellement constituée à Froideville le 9 mai 2012.

Aujourd’hui, le comité se réunit mensuellement. L’association est également composée de cinq commissions statutaires : Garantie territoriale – Scientifique et technique – Communication, éducation et relations publiques – Conciliation – Bois, économie et tourisme.

Identification des propriétaires

Une première opération a permis avec le concours du Registre foncier de disposer des données informatiques nécessaires afin de permettre d’identifier les propriétaires du massif forestier du Jorat.

Evaluation du potentiel écologique

En 2012, une étude mandatée par la direction générale de l’environnement (DGE) a été produite par le bureau d’étude Amaibach. Cette étude évalue le potentiel écologique pour la création de réserves forestières intégrales ou particulières dans le Jorat.

Sur la base de cette étude, le comité de l’association ainsi que les représentants de la Confédération (OFEV) et du Canton, soit les inspecteurs et gardes-forestiers de la région concernée et la conservatrice de la nature, se sont rencontrés afin de débattre du projet de parc naturel périurbain (PNP).

Visite du parc naturel périurbain du Sihlwald

En 2013, le comité s’est rendu à Zürich pour une visite du Parc naturel périurbain du Sihlwald. Cette visite a permis un large échange avec la direction de la Fondation en charge de ce parc. Citons également la très parlante visite des forêts dans lesquelles se trouvent la zone centrale du PNP et la zone de transition.

Visite des zones naturelles de référence

En 2013, M. Jérôme Pellet, biologiste et auteur de l’étude sur l’évaluation du potentiel écologique, emmène les membres du Comité de l’association sur les zones d’intérêt écologique de haute importance des forêts joratoises. On y découvre des espaces de reproduction d’espèces rares de papillons, des zones humides préservées ou encore des zones forestières de grande diversité.

Dépôt du dossier de candidature

En 2014, les treize Municipalités et le Canton donnent leur accord au dépôt du dossier de candidature.