Le Parc naturel périurbain

 

Le Parc naturel périurbain (PNP) du Jorat est un projet porté par l’association Jorat, une terre à vivre au quotidien. Créée en 2012, cette dernière se compose de 13 communes et de l’Etat de Vaud, tous propriétaires forestiers dans le Jorat. Le projet de parc a obtenu le label « candidat parc naturel périurbain » par l’Office fédéral de l’environnement pour la période 2016-2019. Cette période prévoit la création du Parc du Jorat pour et avec la population.  Fin 2019, les communes prendront position sur la confirmation de leur engagement dans le futur PNP par un vote des membres de leur législatif. A ce jour, la Suisse ne compte qu’un seul parc de ce type, à savoir le «Wildnispark Zurich Sihlwald».

Contours et activités dans le parc

Un PNP est composé d’une zone naturelle protégée dévolue à la libre évolution des processus naturels (zone centrale) et d’un espace tampon (zone de transition).

La zone centrale est un cœur de nature d’une surface d’un peu plus de 4 km2, soit environ 10% du massif forestier joratois. Etant donné son objectif de libre évolution des processus naturels, l’exploitation sylvicole sera limitée aux aspects sécuritaires et sanitaires et les loisirs pourront se dérouler sur les sentiers. Dans le reste du massif, les usages resteront les mêmes qu’actuellement.

Le futur PNP du Jorat sera un cœur de nature qui offrira aux habitants et aux générations futures la possibilité de se ressourcer dans une nature préservée proche de chez soi.

Ces différents propriétaires publics ont donné leur accord de principe pour mettre leurs parcelles forestières en réserve dans le cadre du PNP.

Zone centrale

Zone de transition

Ce qu’ils en pensent…

L’édito de Jacqueline de Quattro

Oasis forestière entre ville et campagne, trait d’union entre les Alpes et le Jura, le massif du Jorat joue un rôle clé. La fertilité de ses sols, sa richesse en espèces, la qualité de ses eaux et son accès aisé le placent en effet au centre de multiples enjeux. Pour assurer le maintien à long terme des prestations de ce territoire principalement boisé, la réflexion sur leur développement se fait pressante. Le projet de parc naturel périurbain du Jorat offre le cadre idéal pour la mener.

L’édito d’Anne Marion Freiss

L’association Jorat, une terre à vivre au quotidien a été constituée en mai 2012. Treize communes sont membres de l’association, ainsi que le Canton en tant que propriétaire forestier. L’association poursuit les buts de développement de projets durables ainsi que de la mise en valeur du patrimoine forestier du Jorat.

Entretien avec Daniel Ruch

Quel est l’avis de l’entrepreneur forestier s’agissant du projet de création d’un parc naturel périurbain (PNP) dans le Jorat?

Pour l’entrepreneur forestier que je suis, cela suscite en moi la crainte de perdre une partie de la matière première qu’est le bois et des conséquences que cela aurait sur mon entreprise.